L’hebdomadaire de la profession
pour les kinésithérapeutes

Une séance de Mézières, Sohier… Comment coter ?

Sophie Conrard et Ludwig Serre
2 janvier 2018

On se demande souvent comment coter une séance de Mézières, Sohier, GDS ou autre méthode de ce genre. Il s'agit généralement de séances longues (plus que les 30 minutes habituelles). Est-il possible de demander un dépassement au patient, calculé avec tact et mesure ? Le patient peut-il attendre un remboursement de la part de la CPAM ? Si oui, comment faut-il coter la séance ? Éléments de réponse avec Ludwig Serre, secrétaire général en charge de la vie conventionnelle à la FFMKR.

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
SOPHIE abonné n° 6546 à écrit :(76)
Il faut cliquer sur "article payant - ajouter au panier" et suivre la procédure.
SOPHIE abonné n° 6546 à écrit :(75)
Si vous êtes abonné, il suffit de vous connecter avec votre identifiant (en général c'est votre adresse mail) et votre mot de passe. Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez acheter l'article à l'unité (4 euros).
clemie abonné n° 32404 à écrit :(72)
bonjour, même probleme, comment accéder à l'article. Merci
JEAN CHRISTOPHE abonné n° 22046 à écrit :(71)
Même remarque que Claire, pouvez vous nous indiquer la marche à suivre pour accéder à la lecture de cet article ? Merci beaucoup.
CLAIRE abonné n° 32363 à écrit :(70)
comment puis je lire cet article? merci d'avance
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Exercer à plusieurs sans contrat :
Quels sont les risques ?

François Sabarly Kiné actualité n° 1519 - 12/04/2018

Dès lors qu'un masseur-kinésithérapeute partage les conditions de son exercice avec un autre professionnel de santé, il doit formaliser ce partage par un écrit. À défaut, les risques juridiques et...

Créer un site Internet, ce que vous pouvez faire... ou pas

François Sabarly Kiné actualité n° 1518 - 21/03/2018

Sur un site Internet de masseur-kinésithérapeute, certaines mentions sont obligatoires, d'autres autorisées et d'autres encore interdites. Voici donc ce que vous pouvez dire ou non.