L’hebdomadaire de la profession
pour les kinésithérapeutes

Thomas Aubertin-Tanguy, karateka et entraîneur de ses patients

Véronique Vigne-Lepage
- 14 septembre 2018

Plusieurs fois champion de France de karaté, 3e aux championnats du monde de 2008 et à l'Open Mondial de Paris en 2012, Thomas Aubertin-Tanguy avait un autre but en ligne de mire : devenir masseur-kinésithérapeute. Aujourd’hui, à 31 ans, c’est chose faite, après une formation à l’ostéopathie. Il trouve là une synergie entre ses différentes activités.

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...