L’hebdomadaire de la profession
pour les kinésithérapeutes

Semaine bleue: les K1 de l'IFMK de Dax mobilisés

Anne-Sophie de Lapasse (en noir), cadre responsable pédagogique des K1 de l'IFMK de Dax, avec 3 de ses étudiants, à l'occasion de l'atelier massage organisé dans le cadre de La Semaine bleue.

Jean-Pierre Gruest
- 17 octobre 2018

Du 8 au 12 octobre s'est tenue la 65e édition de La Semaine bleue, qui a pour objectif de valoriser la place des aînés dans la société. Une manifestation à laquelle les 32 étudiants en première année de l'IFMK de Dax ont participé le 10 octobre en assurant un atelier "massage assis à visée non thérapeutique" auprès de personnes âgées. Une expérience dont tous sont ressortis ravis.

Depuis 4 ans, en partenariat avec le Centre communal d'action sociale de la ville de Dax, l'IFMK organise dans ses locaux un atelier "massage assis à visée non thérapeutique" dans le cadre de La Semaine bleue. "Durant cette journée, des personnes âgées peuvent bénéficier de massages bien-être effectués par nos étudiants de première année", explique Anne-Sophie de Lapasse, cadre responsable pédagogique des K1. Cette intervention s'intègre dans l'unité d'enseignement "Sciences humaines et sociales". "Au préalable, les étudiants ont bénéficié d'un cours théorique sur la massothérapie et de travaux pratiques de techniques de massages superficielles et profondes, ainsi que de massages assis. "Ils étaient très appliqués durant les TP, avec le souci de bien faire", apprécie Anne-Sophie de Lapasse, pour qui "ce moment est vécu par tous comme un moment privilégié durant lequel 2 générations se côtoient et échangent. À tel point que certaines personnes reviennent d'une année sur l'autre".

Le 10 octobre, les seniors préalablement inscrits ont ainsi pu bénéficier d’une séance de massage de 20 minutes, les étudiants se relayant tout au long de la journée pour assurer ce moment de détente. "Nous ne tenions pas être omniprésents afin de leur laisser un maximum d'autonomie par rapport au déroulement de l'atelier. Nous n'intervenions donc que pour participer à l'accueil, répondre à leurs éventuelles questions et les rassurer le cas échéant", précise la responsable pédagogique.

Une expérience formatrice et gratifiante

Cette expérience était "l'occasion de faire évoluer les étudiants sur la représentation qu'ils peuvent avoir des personnes âgées, qu'ils imaginent souvent se déplaçant mal ou limitant les loisirs à l’extérieur". Par le biais de travaux dirigés réalisées a posteriori, elle visait également à les "sensibiliser à 2 compétences professionnelles particulièrement mobilisées durant cette journée, à savoir Concevoir, mettre en œuvre et évaluer une séance de masso-kinésithérapie et Établir et entretenir une communication dans un contexte d’intervention en masso-kinésithérapie. L'idée étant qu'ils fassent le lienentre le contenu de ces compétences et ce qu'ils ont vécu durant cette journée, pour en avoir une meilleure compréhension par rapport à leur simple lecture de départ. Nous espérons ainsi une meilleure appropriation et donc un meilleur ancrage de leur contenu par les étudiants".

Côté étudiants, la satisfaction était au rendez-vous à l'issue de cette journée, si l'on en juge les premiers retours par questionnaire. Si certains ont avoué avoir ressenti un peu d'appréhension avant l'atelier, tous ont apprécié ce "premier contact avec une vraie patientèle". "C'était parfait pour commencer à pratiquer" affirme l'un, tandis qu'un autre a été surpris par "l'impact de la blouse blanche" et "la facilité avec laquelle les patients se confient à leur kiné". Globalement, tous ont considéré l'expérience comme "très formatrice" et "gratifiante". "C'était très agréable de sentir les personnes se détendre sous nos doigts au fur et à mesure de la séance", explique l'une qui, comme ses camarades, a aimé "pouvoir dialoguer avec ces personnes bienveillantes qui nous ont fait part de leur bien-être après le massage et nous remercier pour cela".

©IFMK de Dax 

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Le Collège publie sa première recommandation

Sophie Conrard - 12 septembre 2018

Le Collège de la masso-kinésithérapie a produit sa première recommandation sur l'automassage des cicatrices, à la demande du laboratoire Laroche-Posay. Elle a été publié en juillet. Voici...