L’hebdomadaire de la profession
pour les kinésithérapeutes

La méthode Avirose, pour se reconstruire en douceur après un cancer du sein

Sophie Conrard
- 15 mars 2019

La kinésithérapeute Jocelyne Rolland vient de publier un livre sur la méthode Avirose, un programme d'activité physique adaptée qu'elle a mis au point et qu'elle propose dans son cabinet à ses patientes opérées d'un cancer du sein. Un ouvrage très complet, méthodique et limpide !

Tout le monde sait aujourd'hui qu'il est essentiel de reprendre une activité physique après un cancer du sein, à la fois pour combattre une éventuelle récidive et pour reprendre possession de son corps. Avant, Jocelyne Rolland proposait surtout du Pilates à ses patientes, mais il manquait quelque chose pour qu'elles puissent vraiment se remuscler et réentraîner leur cœur. Un jour, elle découvre l'aviron indoor, se prend au jeu et participe à une compétition. Rapidement, elle entrevoit les bienfaits potentiels de ce sport pour ses patientes. C'est ainsi qu'elle a conceptualisé l'Avirose et installé des ergomètres dans son cabinet (sans renier le Rose Pilates !).

Ce sport est parfait pour les femmes opérées au niveau du sein ou de l'aisselle : sans risque (à condition de ne pas ramer n'importe comment, évidemment – il est impératif de démarrer avec un kinésithérapeute, quitte à continuer ensuite de s'entraîner en autonomie ou dans un club labellisé "aviron santé"), il fait travailler l'ensemble du corps de façon symétrique et "sollicite les 4 membres et le tronc, pour un développement harmonieux de la silhouette", explique l'auteur. "Il favorise les mouvements de redressement du dos et le gainage du ventre, ainsi que l'ouverture vers l'arrière des épaules et des bras, en position basse, sans sollicitation du creux de l'aisselle et de ses cicatrices. Le corps est en charge partielle", ce qui permet d'épargner les articulations douloureuses ou fragilisées.

C'est une activité endurante, réalisée en aérobie. Après un rodage en douceur, le but pour la patiente est d'améliorer sa condition physique. Généralement, 2 à 3 séances cochées suffisent pour maîtrise la machine et le geste.

Il est facile de trouver des machines à ramer dans les salles de fitness et les cabinets de kinésithérapie, d'où l'intérêt de cette méthode.

Tout y est !
Il y a tout dans ce livre très clair et très bien construit, à commencer par un chapitre qui rappelle "comment le cancer du sein et ses traitements déconstruisent le corps". Ensuite, Jocelyne Rolland explique comment démarrer l'Avirose avec son kinésithérapeute, en commençant par évaluer sa condition physique initiale (des tableaux permettent à la patiente de prendre des notes pour voir comment elle évolue au fil du temps) puis par se préparer physiquement, afin d'être capable de ramer en toute sécurité. L'auteur donne des exercices pour renforcer les membres supérieurs et inférieurs, et explique l'importance des assouplissements.

Elle détaille ensuite le déroulement d'une séance, puis propose 4 programmes d'entraînement, dans lesquels la patiente choisira selon ses objectifs et sa situation : part-elle de zéro ? cherche-t-elle à augmenter sa masse musculaire après avoir fondu pendant les traitements ? à contrôler son poids ? ou prépare-t-elle le Challenge Avirose avec des amies (lire l'encadré ci-dessous) ?

Avec vos patientes, participez au Challenge Avirose !

Chaque année (depuis 2 ans) en février, le Challenge Avirose est organisé à l'occasion des championnats de France d'aviron indoor, dans le chaudron du Stade Charléty, à Paris. C'est une course en relais par équipe de 4, dont au moins 2 patientes opérées d'un cancer du sein. Un défi sur mesure pour ces femmes, qui participent avec leurs maris, sœurs, amies, enfants… C'est l'occasion aussi de mettre en lumière les bienfaits de cette activité physique après un cancer du sein.

Plus d'infos

C'est vraiment une lecture à conseiller à toutes les patientes.

Merci à la FFA
La Fédération française d'aviron (FFA) a fait du développement de l'aviron santé une priorité depuis plusieurs années, et y a consacré des moyens. Elle forme des coachs spécialisés qui sont aptes à encadrer des patientes opérées d'un cancer du sein, elle encourage les clubs à proposer cette activité (retrouvez la liste des clubs labellisés ici).

La FFA a aussi fourni une marraine de choc au programme Avirose, avec la championne Noémie Kober, qui est aussi kinésithérapeute !

Plus d'infos sur la méthode Avirose

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Cotentin :
Tour de tables gourmand

Frédérique Maupu-Flament Kiné actualité n° 1497 - 12/07/2017

Des huîtres, des moules, du homard et de savoureux produits maraîchers, le Cotentin offre le meilleur de la terre et de la mer. Découvrir une jeune toque talentueuse à "L'Escale des Sens", festoyer "Chez Roger", faire...

Belfort :
Un Territoire de découvertes

Frédérique Maupu-Flament Kiné actualité n° 1496 - 05/07/2017
Son passé et sa géographie particulière ont façonné la personnalité du Territoire de Belfort. Royaume d'histoire à l'importance stratégique durant plusieurs siècles, c'est aussi un écrin de verdure propice à la randonnée.

Au Musée du Luxembourg :
Pissarro ou la nature retrouvée

Frédérique Maupu-Flament Kiné actualité n° 1495 - 29/06/2017
Envie de calme bucolique, de nature sans artifice ? Emboîtons le pas du peintre Camille Pissarro pour une magnifique promenade à la découverte d'Éragny, la propriété adorée du père de l'Impressionnisme.