L’hebdomadaire de la profession
pour les kinésithérapeutes

La FFMKR demande à la Carpimko de débloquer 200 millions d'euros pour ses affiliés

Sophie Conrard
- 22 mai 2020

Pour surmonter la crise provoquée par la Covid-19, les professions libérales comptent sur leurs caisses de retraite pour leur donner un coup de pouce financier, en plus du report des cotisations qui a très vite été mis en place.

Les syndicats affiliés à la Fédération française des praticiens de santé ont publié un communiqué réclamant à leur caisse de retraite (la Carpimko) de mobiliser 200 millions d'euros pour aider les professionnels à sortir la tête de l'eau. « Le dispositif mis en place par la Cnam est le bienvenu, mais il est insuffisant », argumente la FFMKR, et il y a « des iniquités entre professionnels de santé, notamment envers les remplaçants, qui ne rentrent pas dans le cadre de ce dispositif ». Les podologues non plus, en raison de leur faible taux d'activité conventionnée.

« Par ailleurs, certaines professions comme les infirmiers ont subi des pertes d'exploitation très inférieures aux autres professions », note la FFPS, qui appelait de ses vœux « un dispositif équitable qui fait jouer la solidarité interprofessionnelle ».

C'est le cas du dispositif proposé : « La ventilation de l'aide de la Carpimko prend en compte la non-éligibilité des podologues à l'aide de la Cnam, et le niveau de perte d'exploitation moyen par profession. Elle intègre en outre une aide spécifique pour tous les remplaçants affiliés à la Carpimko. Le déblocage d’une telle somme permettra de verser 1 500 € à chaque podologue, 1 000 € à chaque kinésithérapeute, orthophoniste, orthoptiste et infirmier remplaçant. Les infirmiers titulaires se verront verser une somme de 500 €, que leur niveau de perte d’exploitation soit nul ou pas. »

« Le déblocage d’une telle somme par la Carpimko permettra de verser 1 000 € à chaque kinésithérapeute, auquel s’ajouteront 477 € d’aide complémentaire allouée par la CNAVPL sous forme de dotation du Fond d’Aide Sociale du régime de base. Cette aide spécifique de la CNAVPL servira exclusivement à prendre en charge une fraction des cotisations du régime de base. Elle sera octroyée sur demande et gérée par la Carpimko pour ce qui concerne les kinésithérapeutes », explique la Fédération.

Pourquoi ne pas avoir sollicité la caisse plus tôt ? « Fidèle à ses valeurs, la FFMKR, en responsabilité, a attendu d’avoir toutes les cartes en main pour élaborer, avec ses élus à la Carpimko, un dispositif applicable, solidaire, transparent et qui ne met pas en péril à court terme l’avenir de notre régime. »

Les professions médicales soutenues par leurs caisses de retraite
La Caisse autonome de retraite des médecins de France (Carmf) versera une aide exceptionnelle de 2 000 €, nette d’impôt et de charges, à l'ensemble des médecins libéraux. "Cette somme viendra en diminution du solde de cotisation 2020, sans réduction des droits à retraite", précise-t-elle.

Cette aide vient en plus d'autres mesures : le report sur 2021 de 3 mois de prélèvements de cotisations, la suspension de l'appel à cotisation des médecins retraités effectuant des remplacements en cumul emploi-retraite, et la suspension des majorations de retard et des procédures d'exécution. Parallèlement, la Carmf assure la prise en charge des médecins atteints par le Covid-19 ou ceux qui se trouvent en situation de fragilité (grossesse et pathologies à risque), avec un versement des indemnités journalières sans délai de carence. Cela représente environ 5 000 personnes.

La Caisse autonome de retraite des chirurgiens-dentistes et des sages-femmes (CARCDSF) a également pris des « mesures fortes ». Les premiers se verront verser une aide de 4 500 €, en 3 fois, sur avril, mai et juin. Les secondes 1 000 €. Cette somme sera prélevée sur les réserves du régime complémentaires et pour partie sur celles du régime invalidité-décès.

Pour les 2 professions, les cotisations sont suspendues 6 mois et seront réglées sur 12 mois, entre juillet 2021 et juin 2022.

© Nuthawut Somsuk/Istock/Getty images Plus

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

PLFSS 2021 : la FFMKR dépose plusieurs amendements

Jean-Pierre Gruest - 22 octobre 2020

Présenté le 9 octobre en conseil des ministres, le projet de loi de financement pour la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2021 est discuté en séance publique depuis le 20 octobre jusqu'à demain, avec...