L’hebdomadaire de la profession
pour les kinésithérapeutes

Élections aux URPS : victoire de la FFMKR, percée d'Alizé

Sophie Conrard
- 9 avril 2021

Les kinésithérapeutes libéraux ont voté pour élire leurs représentants aux URPS. Ils ont repositionné la FFMKR en leader de la profession, avec 46 % des sièges.

Le scrutin se déroulait pour la première fois par voie électronique, ce qui aurait dû faciliter la tâche aux kinésithérapeutes. Malheureusement, seul un quart d'entre eux ont pris la peine de voter (ce qui est tout de même mieux qu'en 2015, lors des précédentes élections aux URPS).

Sur le plan national, la FFMKR remporte 46 % des sièges, Alizé 32 % et le SNMKR 22 %.

Alizé confirme la percée entamée en 2019 lors des élections à la Carpimko. Le SNMKR, en revanche, paye chèrement le fait d'avoir signé l’avenant 5. « La FFMKR reste la première organisation professionnelle représentative des masseurs-kinésithérapeutes libéraux conventionnés », a salué le ministère de la Santé.

Les résultats obtenus par chaque liste déterminent dans chaque région le nombre de sièges dont les syndicats de masseurs-kinésithérapeutes disposeront au sein de l’assemblée de l’URPS. Ils permettent également de mesurer l’audience des syndicats, critère pris en compte ensuite dans le cadre de l’enquête de représentativité. Les nouvelles équipes seront installées d'ici le mois de juin, et chacune élira un nouveau bureau.

Région Nombre de sièges obtenus
Alizé FFMKR SNMKR
Auvergne Rhône-Alpes 9 12 3
Bourgogne Franche-Comté 5 5 2
Bretagne 5 10 3
Centre Val-de-Loire 2 4 6
Corse 2 6 1
Grand-Est 8 14 2
Guadeloupe 3 5 1
Guyane 1 2 /
Hauts-de-France 7 12 5
Île-de-France 8 9 7
Martinique 2 7 /
Normandie 5 5 2
Nouvelle Aquitaine 9 9 6
Occitanie 5 12 7
Océan indien 4 / 5
Pays-de-la-Loire 7 8 3
Paca 8 8 8
Total 90 128 61

« Pour construire la kinésithérapie de demain, la FFMKR prône maintenant le rassemblement » et « lance un appel à la reconstruction d’une intersyndicale interprofessionnelle forte, afin de définir et porter collectivement des propositions constructives bâties sur le modèle libéral, répondant aux besoins, à la coordination, à la qualité des soins et des parcours des patients ».

© MicroStockHub/Istock/Getty Images Plus

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Marc Bouyssou :
«L'URPS doit porter la voix de tous»

Sophie Conrard Kiné actualité n° 1584 - 25/03/2021

En février et mars, en amont des élections aux URPS qui se dérouleront début avril [1], nous vous proposons une série d'interviews pour découvrir les candidats proposés par la FFMKR....