L’hebdomadaire de la profession
pour les kinésithérapeutes

Contrôle de l’aération: assainissement des locaux de travail (AALT)

Nicolas Blaise
- 23 juin 2021

La qualité de l'air intérieur est à nouveau au cœur de l'actualité. Pourtant, le sujet n'est pas nouveau. Depuis 2004, Apave réalise des contrôles réglementaires de la qualité de l’air intérieur d’établissements publics et privés. Quels sont les enjeux ? Les solutions ? Pourquoi l'aération est-elle un point fondamental ?

L’arrêté du 8 octobre 1987 relatif au contrôle périodique des installations d’aération et d’assainissement des locaux de travail demande de vérifier le bon fonctionnement de ses installations d’aération et assainissement des locaux, notamment dans les établissements recevant du public (ERP), les locaux de consultation médicale ou paramédicale, et de façon générale tous les autres locaux recevant des salariés ou du public.

La prestation comprend :

- Les contrôles périodiques : débit d’air neuf de l’installation (CTA), - pressions statiques ou vitesses d’air aux points caractéristiques de l’installation, tel que défini dans le dossier de référence ;

- L’examen de l’état et de la vétusté de tous les éléments de l’installation de ventilation ou d’aération des locaux (système d’introduction et d’extraction, gaines, ventilateurs, filtres, humidificateurs, batterie d’échangeurs, bouches d’aspiration, épurateur). Cette vérification est visuelle sans démontage de matériel ;

- Les observations et avis sur les valeurs mesurées.

Apave, partenaire de la FFMKR et de la Maison des Kinés, dont Kiné actualité fait partie, accompagne les entreprises et les collectivités dans la maîtrise de leurs risques techniques, humains et environnementaux. Sa vocation est d'agir en acteur de confiance pour un monde plus sûr, durable et porteur de progrès partagé.

Apave vous propose cette infographie :

Nicolas Blaise, responsable de marché santé, médico-social chez Apave

© D.R.

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Quelle CFE pour les MK en société civile de moyens ou en MSP ?

François Sabarly Kiné actualité n° 1643 - 07/12/2023

Les SCM et les maisons pluriprofessionnelles de santé, ainsi que les masseurs-kinésithérapeutes qui exercent dans ces structures, sont redevables de la cotisation foncière des entreprises (CFE) dans des conditions...