L’hebdomadaire de la profession
pour les kinésithérapeutes

Paralysie cérébrale :
La HAS formule une première recommandation sur la rééducation

Sophie Conrard
Kiné actualité n° 1600 - 23/12/2021

La Haute autorité de santé (HAS) donne pour la première fois une recommandation de bonne pratique sur la rééducation des personnes atteintes de paralysie cérébrale. Mais elle regrette le manque de données probantes sur certains points. “La plupart de ces personnes présentent des troubles de la fonction motrice qui nécessitent un programme de rééducation et réadaptation adapté et suivi. [Mais] la littérature concernant les interventions thérapeutiques en rééducation et réadaptation à proposer aux adultes diagnostiqués de paralysie cérébrale ne permet pas de formaliser aussi clairement des lignes directrices que pour les enfants et les adolescents”, explique la HAS, qui distingue 3 tranches d’âge parmi les patients : les enfants de 2 à 12 ans, les adolescents de 12 à 18 ans et les adultes de plus de 18 ans.

La HAS insiste sur le fait que les professionnels de santé intervenant dans l’évaluation ou le traitement de ces patients soient expérimentés et dûment formés, afin de savoir adapter le traitement à la condition individuelle de chaque enfant, la paralysie cérébrale se manifestant avant l’âge de 2 ans, et de ses parents.

Plusieurs interventions sont identifiées comme efficaces et cette recommandation comporte de nombreux accords d’experts qui pallient le manque d’études scientifiques sur certains points. Plusieurs grands principes sont identifiés pour le traitement des troubles de la fonction motrice de l’appareil locomoteur : la détection précoce des premiers signes par les professionnels de santé, l’évaluation de la fonction motrice à partir d’outils standardisés, l’importance de proposer un accompagnement à la parentalité, l’évaluation de la fonction motrice tout au long de la croissance et du vieillissement pour aider au choix des techniques et éviter d’éventuelles ruptures dans le parcours de soins, et l’élaboration d’un plan de traitement spécifique à chaque patient incluant diverses interventions de rééducation et réadaptation.

Cette recommandation s’accompagne d’un tableau (ci-dessous) dans lequel la HAS répertorie les indications et modalités des interventions, ainsi que leur dosage en fonction de la topographie de la paralysie cérébrale, de l’âge du patient et de la sévérité des troubles.

 

Plus d’infos sur www.has-sante.fr

© HAS

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

La FFMKR relève le défi Steptember

Sophie Conrard - 7 septembre 2022

Organisée au profit de la recherche sur la paralysie cérébrale, l’opération Steptember allie un défi sportif et caritatif. Elle dure tout le mois de septembre.