L’hebdomadaire de la profession
pour les kinésithérapeutes

Face à un patient qui masque son visage :
Quelle attitude adopter ?

En France, la loi interdit la dissimulation du visage dans l'espace public.

Alexandra PICARD
Kiné actualité n° 1420 - 22/10/2015

Dans son exercice quotidien, le masseur-kinésithérapeute peut être confronté à un patient dont le visage ne serait pas visible, pour diverses raisons. Comment réagir, en accord avec la loi et sans risquer d'être accusé de refus de soins ? L'Ordre a rendu un avis [1] qui donne quelques éléments de réponses.

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Déontologie, connaître et respecter les droits des patients

François Sabarly Kiné actualité n° 1557 - 09/01/2020

Les patients ont des droits. Ils peuvent choisir librement leur masseur-kinésithérapeute, ils ont le droit d'être informés sur leur état et les soins qui vont leur être prodigués, et de donner ou...

Cabinet secondaire :
Ce qui est autorisé... ou pas

François Sabarly Kiné actualité n° 1551 - 03/10/2019

En principe, un masseur-kinésithérapeute libéral ne doit exercer qu'en un seul lieu. Toutefois, le code de déontologie permet des dérogations pour ouvrir un cabinet secondaire si les besoins de la population...

Partage de locaux :
Ce qui est autorisé ou non

François Sabarly Kiné actualité n° 1534 - 20/12/2018

Partager ses locaux avec d'autres professionnels de santé est le plus souvent autorisé, mais sous conditions. Voici ce qui est permis ou non pour les masseurs-kinésithérapeutes, en fonction du type de local...