L’hebdomadaire de la profession
pour les kinésithérapeutes

Prise en charge de l'épicondylite latérale du coude selon le protocole de Stanish :
Avec le concept Kinévolution®

Fig. 1 : Le geste sportif est reproduit sur le dispositif d'isocinétisme 3D.

Sébastien Urbanek, Fabrice Robert
Kiné actualité n° 1425 - 26/11/2015

Nous proposons un protocole de rééducation de l'épicondylite latérale, plus connue des sportifs sous le nom de \"tennis elbow\". Celui-ci s'étale sur une période de huit semaines à raison de deux à trois séances hebdomadaires avec un nouvel équipement d'isocinétisme 3D (lire encadré p. 24). Cette rééducation cible un travail musculaire essentiellement excentrique des extenseurs de poignet et supinateurs de coude, et ce en plus de ce qui est classiquement proposé dans la rééducation des épicondylites. Ce protocole adapte les principes décrits par W. Stanish dans la prise en charge rééducatrice des tendinites. Chaque séance comprend trois parties qui mettent à profit les possibilités de fonctionnement de l'équipement : un échauffement, des séries d'exercices clés et une évaluation des performances de la séance, à la fois en termes d'amplitudes de mouvements et de forces de contraction. L'évolution des séances est basée sur l'augmentation progressive de la vitesse des mouvements et des résistances appliquées en fonction des exercices de l'équipement. Le concept Kinévolution® permet de faire l'intégralité du protocole sur un seul équipement tout en apportant automotivation, contrôle du geste, objectivation des résultats et enregistrement des performances. L'innovation technologique est ici au service de méthodologies de kinésithérapie éprouvées en permettant d'adapter des protocoles reconnus (comme le protocole de Stanish) à la rééducation conventionnelle et à l'entraînement.

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Ondes de choc radiales : Utilisation en kinésithérapie en 2015

Thierry Allaire Kiné actualité n° 1390 - 29/01/2015
Les ondes de choc radiales (ODCR) ont fait leur apparition dans nos cabinets au milieu des années 1990. À cette époque, elles étaient réservées à quelques "avant-gardistes". Depuis, les études se sont multipliées et ont montré l'intérêt...