L’hebdomadaire de la profession
pour les kinésithérapeutes

Troubles du sommeil :
Incidence de la rééducation

Fig. 1 : Ventilation buccale/microtraumatisme des VAS.

Jérôme Potenza
Kiné actualité n° 1426 - 03/12/2015

Depuis plusieurs dizaines d'années, les apnées du sommeil occupent une place croissante dans la santé publique (incidences physiques et cognitives) chez l'adulte mais aussi depuis peu (Guilleminault 1972) chez l'enfant. Parmi les troubles du sommeil, la même importance est accordée aux \"résistances ventilatoires\" (ronflements). Ces troubles restent toutefois trop méconnus du milieu médical, périscolaire pour l'enfant et professionnel pour l'adulte. On reconnaît aujourd'hui la ventilation buccale comme l'une des causes principales de ces troubles du sommeil. Elle provoque non seulement des pathologies ORL (rhinite, sinusite, angine, etc.) mais perturbe également les fonctions cognitives et hormonales par les troubles du sommeil. C'est pourquoi une rééducation s'impose. L'idéal serait un apprentissage, dès le plus jeune âge, d'une bonne hygiène nasale et d'une mobilité linguale physiologique, afin d'éviter toute interférence sur la ventilation nasonasale. Donc privilégier l'éducation à la rééducation.

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...