L’hebdomadaire de la profession
pour les kinésithérapeutes

Accès direct en kinésithérapie :
Qu'est-ce qu'un cas urgent ?

Si besoin, le kinésithérapeute doit mettre en oeuvre les procédures apprises pendant ses études lors de sa formation aux gestes et soins d'urgence de niveau 2 (AFGSU).

Jean-Pierre Gruest
Kiné actualité n° 1484 - 06/04/2017

Depuis la loi de santé du 26 janvier 2016, face à une situation d'urgence, tout masseur-kinésithérapeute est légalement habilité à prendre en charge un patient sans prescription médicale. Dans quel cas considère-t-on qu'il y a urgence ? Quels actes sont concernés ? Cela fait l'objet d'une note juridique que l'Ordre vient de publier [1].

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Partage de locaux :
Ce qui est autorisé ou non

François Sabarly Kiné actualité n° 1534 - 20/12/2018

Partager ses locaux avec d'autres professionnels de santé est le plus souvent autorisé, mais sous conditions. Voici ce qui est permis ou non pour les masseurs-kinésithérapeutes, en fonction du type de local...