L’hebdomadaire de la profession
pour les kinésithérapeutes

Novembre, moi(s) sans tabac

SANTÉ 0
affiche_tabac.jpg

Sophie Conrard
- 23 octobre 2018

Le 1er novembre débutera la 3e édition de la campagne "Moi(s) sans tabac", menée conjointement par le ministère de la Santé, Santé Publique France et l'assurance maladie.

La pièce maîtresse de la campagne est la plateforme Tabac Info Service et l'application dédiée, que 110 000 personnes avaient téléchargée l'an passé pour être accompagnées durant leur sevrage.

À ce stade, 140 800 participants se sont déjà inscrits pour la campagne 2018. Ils étaient 160 000 en 2017 et 380 000 en 2016. Espérons que cette baisse ne se poursuive pas car le programme a sans doute contribué à la baisse historique du tabagisme en France enregistrée en 2016 et 2017, avec 1 million de fumeurs quotidiens en moins. Mais il en reste encore 12 millions.

Si vous souhaitez attirer l'attention de vos patients sur cette campagne ou vous impliquez, rendez-vous sur le site dédié pour créer votre compte. Il vous permettra d'accéder gratuitement à tous les outils de communication qui vous permettront de relayer le mouvement autour de vous.

Plusieurs URPS-MK sont investies dans le Moi(s) sans tabac et proposent des soirées d'information, etc. Renseignez-vous auprès de la vôtre !

À ce stade, 140 800 participants se sont déjà inscrits pour la campagne 2018. Ils étaient 160 000 en 2017 et 380 000 en 2016. Espérons que cette baisse ne se poursuive pas car le programme a sans doute contribué à la baisse historique du tabagisme en France enregistrée en 2016 et 2017, avec 1 million de fumeurs quotidiens en moins. Mais il en reste encore 12 millions.

Santé Publique France a enquêté pour savoir quelle proportion des participants à la campagne restaient non fumeurs à long terme. Environ 20 % d’entre eux étaient toujours abstinents 6 mois plus tard, soit près de 80 000 ex-fumeurs. 67 % des fumeurs ayant fait une tentative d’arrêt en lien avec le Moi(s) sans tabac ont eu recours à un professionnel de santé (19 %) ou à une aide : cigarette électronique (33 %), substituts nicotiniques (27 %), site tabac info service (22 %).

Kiné actualité s'est engagé à l'automne 2016 dans la lutte contre le tabagisme, en créant une rubrique régulière sur le sujet, rédigée par un spécialiste, le Dr Étienne André, addictologue connu pour avoir lancé les premières "consultations tabac" à Grenoble en 1976. L'objectif de cette rubrique est de vous donner des points de repères pour vous aider à mieux jouer votre rôle auprès de vos patients fumeurs, et éventuellement à user de votre droit de leur prescrire des substituts nicotiniques.

Retrouvez ici tous les articles publiés par le Dr Étienne André, addictologue, depuis novembre 2016.

Pour vous inscrire ou trouver toutes les infos sur le Moi(s) sans tabac, cliquez ici ou ici

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Journée mondiale de la BPCO : les messages à retenir

Sophie Conrard - 15 novembre 2018

À l'occasion de la Journée mondiale de la BPCO, qui aura lieu le 21 novembre, la Société française de pneumologie de langue française (SPLF) tient à faire passer des messages. En un mot :...