L’hebdomadaire de la profession
pour les kinésithérapeutes

Clesi / Esem France :
Ouverture d'une information judiciaire pour tromperie

Sophie Conrard
Kiné actualité n° 1534 - 20/12/2018

Le Clesi (ou Esem France, une école privée dispensant des formations médicales et paramédicales hors du cadre classique) a été condamné, le 23 novembre 2017, à fermer ses filières kinésithérapie et odontologie sur le sol français. Une partie des étudiants qui avaient entamé une formation à Toulon ou à Béziers s’est donc retrouvée sur le carreau, sans diplôme, après une ou plusieurs années dans cette école à environ 10 000 euros chacune.

L’Esem a rapidement ouvert un nouveau campus à Irun, juste de l’autre côté de la frontière espagnole, et invité ses étudiants à y déménager. Tous n’ont pas fait ce choix.

La FFMKR a donc entamé une procédure pénale “visant à obtenir une réparation financière pour les familles flouées par le Clesi”, raconte Daniel Paguessorhaye, son président. Après avoir pris conseil auprès de son avocate, la Fédération invite aujourd’hui toutes les personnes qui estiment avoir été trompées à se constituer partie civile en adressant une lettre recommandée avec les éléments suivants :

- la référence de l’affaire (dossier JICABJ131000009)
- nom et prénom
- date et lieu de naissance
- adresse actuelle.

Ces éléments sont à adresser au Tribunal de grande instance de Toulon, Place Gabriel Péri, CS 90506, 83041 Toulon.

“Nous espérons que chaque étudiant obtiendra réparation pour le préjudice subi”, insiste Daniel Paguessorhaye.

© Romolo Tavani/Istock/Getty Images Plus

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Zonage :
Un dispositif sous surveillance rapprochée

Sophie Conrard Kiné actualité n° 1537 - 07/02/2019

Plusieurs régions ont publié le nouveau zonage. À certains endroits, la liberté d'installation, c'est fini ! Le point avec Ludwig Serre, secrétaire général chargé de la vie conventionnelle...