L’hebdomadaire de la profession
pour les kinésithérapeutes

AP-HP :
Déplafonnement des heures supplémentaires pour les infirmiers et les kinésithérapeutes

Sophie Conrard
Kiné actualité n° 1535 - 10/01/2019

En vertu d’une décision transitoire publiée le 13 décembre au Journal officiel, l’AP-HP est autorisée “à titre exceptionnel” à déplafonner, jusqu’au 31 mars, les heures supplémentaires pour ses infirmiers en soins généraux et spécialisés, ses infirmiers anesthésistes diplômés d’État et ses masseurs-kinésithérapeutes. L’objectif est de “garantir la continuité et la sécurité des soins”.

Cette mesure avait déjà été mise en place de début septembre au 31 décembre 2018, mais uniquement pour les infirmiers, y compris les infirmiers de bloc opératoire. Pour ces seuls postes, l’AP-HP a dépensé 6,7 millions d’euros en missions d’interim en 2017. Soit 40 % des dépenses totales consacrées aux missions d’interim.

Pour diminuer ce montant et optimiser le fonctionnement des blocs opératoires, l’AP-HP mise sur le déplafonnement des heures supplémentaires, ainsi que sur le développement de la bi- ou tri-compétence des personnels ou encore le blocage des demandes de disponibilités.

Cette tension sur les effectifs se fait sentir également dans le secteur de la rééducation, d’où l’extension de la mesure aux masseurs-kinésithérapeutes.

 

Par Sophie Conrard (avec Hospimedia)

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Retour sur les 21es JNKS

Alexandra Picard - 11 décembre 2018

Les 21es Journées de la kinésithérapie salariée (JNKS), qui se sont déroulées les 23 et 24 novembre à Besançon, furent l’occasion pour les participants de s’interroger sur la...