L’hebdomadaire de la profession
pour les kinésithérapeutes

Relever le gant

Sophie Conrard
Kiné actualité n° 1539 - 07/03/2019

Bon nombre de professionnels de santé n’ont pas pris part aux cortèges de gilets jaunes qui défilent chaque samedi depuis novembre. Ils n’en sont pas moins atteints du même ras-le-bol général. Je reçois ces derniers temps davantage de courriers de lecteurs amers ou revendicatifs (ils sont publiés au fil de l’eau). Je constate que les soignants se sont emparés énergiquement du grand débat. Au sein des hôpitaux, dans leur commune, par le biais de questionnaires diffusés en ligne… Ils s’expriment et proposent des idées. Certaines sont intéressantes et semblent tout à fait réalistes dans le contexte (économique, démographique…) actuel. On verra ce qu’en fait le gouvernement. En 7 jours, la FFMKR a enregistré 1 836 réponses à son questionnaire ! Le dépouillement est en cours. Nous reviendrons largement sur le sujet dans le Ka n°1540.

Relever le gant, c’est aussi être inventif et trouver des solutions pratiques, faciles à mettre en œuvre dans son exercice quotidien. C’est ce qu’ont fait Éléonore Larmignat et son collègue Jérôme Huchedé, enseignant APA, au CH de Gaillac (lire p. 14-15).

Avec des objets de récupération, ils ont conçu une “combinaison” permettant d’entrer dans la peau d’une personne atteinte de vieillissement pathologique, pour mieux comprendre ses handicaps et mieux s’occuper d’elle. En tant que kinésithérapeutes, je crois que vous êtes inventifs “de métier”, habitués à réagir, à rebondir pour proposer un exercice différent, un traitement plus adapté si vous êtes dans l’impasse avec un patient. C’est peut-être vous qui ferez avancer le débat.

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Avenant 6 :
Des négociations bâclées

Alexandra PICARD Kiné actualité n° 1544 - 23/05/2019

Les négociations sur l'avenant 6 sont déjà terminées. Les 2 syndicats représentatifs de la profession (FFMKR et UNSMKL) ont à peine eu le temps de se réunir une fois avec les représentants...