L’hebdomadaire de la profession
pour les kinésithérapeutes

Marc Bouyssou :
«L'URPS doit porter la voix de tous»

Sophie Conrard
Kiné actualité n° 1584 - 25/03/2021

En février et mars, en amont des élections aux URPS qui se dérouleront début avril [1], nous vous proposons une série d'interviews pour découvrir les candidats proposés par la FFMKR. Découvrez Marc Bouyssou, tête de liste pour la région Nouvelle Aquitaine.

Kiné actualité : Pouvez-vous vous présenter et nous dire pourquoi vous êtes candidat ?

Marc Bouyssou : Diplômé en 1997, après des remplacements, de l’humanitaire (Vietnam) et de la collaboration, je me suis associé comme kiné généraliste dans une maison de santé privée créée en 2007. Formé en McKenzie, je suis sensible aux techniques EBP. Je suis aussi co-fondateur et trésorier de KRB 19, le réseau de garde respiratoire pédiatrique de Corrèze. Je suis syndiqué à la FFMKR depuis 20 ans et administrateur de la Carpimko, membre de la commission des placements. J’ai pu récemment porter au conseil d’administration le dossier de l’aide exceptionnelle accordée à nos confrères face aux conséquences financières de la crise sanitaire.

Quel rôle joue l’URPS ?
Nous devons nous saisir des opportunités qu’offre une telle structure. Interface entre la profession et la gestion administrative de l’ARS et les choix politiques nationaux, l’URPS, comme représentation syndicale, est à même de porter la volonté de nos confrères de terrain. Elle doit devenir une boîte à projets, des projets qui collent à notre exercice quotidien. En cela, elle est un outil de défense pour chacun d’entre nous. Elle doit permettre d’orienter les politiques de santé dans le sens que nous décidons ensemble, syndiqués mais aussi non syndiqués. L’URPS doit porter la voix de tout le monde. Notre métier est formidable. Nous pouvons apporter la solution à beaucoup de problèmes rencontrés par notre système de santé actuellement.

Les chantiers sont nombreux : développement de l’accès direct, évolution des réseaux de continuité des soins, accès aux soins, défense de notre exercice libéral, consolidation des preuves scientifiques de notre exercice, valorisation de nos techniques, croissance démographique exponentielle non maîtrisée, coordination de l’exercice pluriprofessionnel, réponse à la crise sanitaire, zonage… Dans tous ces cas, l’URPS peut apporter sa réflexion et la volonté des kinés de terrain, leur permettre d’être reconnus et leur donner des moyens financiers adéquats.

Quelles sont les problématiques spécifiques à votre région, et les propositions de la FFMKR pour y répondre ?
Dans cette région qui est la plus étendue de France, les modes d’exercices sont très différents et méritent tous d’être soutenus dans leurs spécificités. Depuis toujours, la FFMKR est présente sur le terrain dans l’ensemble des départements. Les candidats de notre liste représentent au mieux cette diversité. Ils sont le lien qui fera l’unité de notre grande région. C’est primordial pour faire remonter les problématiques locales vers une instance régionale comme l’URPS. Sinon, c’est à coup sûr la création d’une structure administrative supplémentaire, déconnectée des réalités de terrain.

Dans les zones surdotées bordelaise et de la côte Atlantique, landaise et basque, l’avenant 5 et la règle du zonage ont apporté des problèmes qui se multiplient. Nos confrères ne trouvent pas de solutions face à la croissance de leur activité en cabinet. Pour les titulaires, c’est un casse-tête, et pour les collaborateurs et les jeunes diplômés c’est injuste et handicapant d’avoir perdu leur liberté d’installation. Dans les zones rurales, le problème est différent mais tout aussi important : nos confrères croulent sous l’activité et on ne leur propose aucune solution viable, sans parler des actes à domicile qui n’ont pas été revalorisés depuis des années.

Pour négocier avec l’ARS, il est nécessaire de présenter des dossiers solides avec des arguments concrets. L’URPS doit être utilisée pour donner à la profession toute entière ces outils nécessaires à un dialogue équilibré.

[1] Retrouvez toutes les infos sur le calendrier des élections, le programme de la FFMKR et les candidats sur www.urps2021.ffmkr.org

© D.R.

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Entrez dans le "Klub" by FFMKR !

Sophie Conrard - 2 avril 2021

Il y a quelques mois, la FFMKR a créé son "Klub", qui permet à ses adhérents de bénéficier des avantages d'un véritable comité d'entreprise pour les kinésithérapeutes...