L’hebdomadaire de la profession
pour les kinésithérapeutes

Fraude à l'assurance maladie, 7 millions d'euros seraient imputables aux kinésithérapeutes

Sophie Conrard
Kiné actualité n° 1647 - 08/02/2024

Les deux principales caisses des régimes obligatoires d’assurance maladie (Cnam et caisse centrale de la MSA) ont détecté 232,96 millions d’euros de fraudes, activités fautives et abusives en 2022, selon le bilan de la mission interministérielle de coordination anti-fraude (Micaf) mis en ligne début janvier sur le site Internet de Bercy. Ce rapport révèle que le préjudice détecté et évité par la Cnam et la MSA dans le domaine de la santé a atteint 321,66 M€ en 2022, contre 224,25 M€ en 2021.

En montant, près des deux tiers de la fraude et des activités fautives sont imputables aux professionnels de santé, note la Micaf, qui souligne en 2022 la première place occupée par les pharmaciens d’officine avec 103 M€, dont 69 M€ liés à des “fraudes de grande ampleur sur les tests antigéniques” pour le Covid-19. Viennent ensuite les infirmiers (32 M€), les médecins spécialistes (15 M€), les transporteurs sanitaires (13 M€), les fournisseurs (12 M€), les centres de santé (7 M€) et les masseurs-kinésithérapeutes (7 M€).

Les principales fraudes ou activités fautives en ville relèvent de la facturation de prestations fictives ou la surfacturation, la facturation d’actes non médicalement justifiés ou en dehors des conditions de prise en charge, et l’usurpation d’identité d’un professionnel de santé pour détourner les remboursements.

Par Sophie Conrard (avec APM news)

© FatCamera/Istock/Getty ImagesPlus

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Coup de pression des libéraux de santé

Sophie Conrard - 30 mai 2023

Réagissant à la publication du rapport annuel de la Cour des comptes sur la Sécurité sociale, les syndicats représentatifs des libéraux de santé s'inquiètent d'un retour à la...

Lutte contre la fraude : l'assurance maladie va trop loin

Sophie Conrard - 24 avril 2023

La Sécurité sociale réfléchit à mettre en place une mesure lui permettant de suspendre automatiquement la prise en charge des cotisations des praticiens et auxiliaires paramédicaux (PAMC) en cas de...