L’hebdomadaire de la profession
pour les kinésithérapeutes

BPCO : intérêt du dépistage par le masseur-kinésithérapeute

Bruno Pierre
Kiné actualité n° 1333 - 03/10/2013

La Société de pneumologie de langue française (SPLF) se positionne dans une stratégie de détection la plus précoce possible de cette pathologie invalidante. Les médecins généralistes ont été fortement sollicités dans ce sens. Le masseur-kinésithérapeute est identifié comme
un acteur potentiel de ce dépistage. En effet, il consulte dans sa patientèle des personnes à risque, qu'il accueille en soins pour toute autre pathologie nécessitant une prise en charge rééducative. Il a acquis par sa formation initiale, complétée par ses formations continues et son expérience, des connaissances cliniques et physiopathologiques de la maladie respiratoire. Ce qui lui permet de repérer avec expertise ces malades potentiels qui s'ignorent.

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Calcifications et ondes de choc, pratique en kinésithérapie

Philippe Franck Kiné actualité n° 1646 - 25/01/2024

Les ondes de choc sont des ondes mécaniques qui comprennent toutes les fréquences de vibration comprises entre 1Hz et 5 MHz (5 millions de Hertz). Ce sont des ondes dites sonores. Elles comprennent les infrasons de 1 à 20...