L’hebdomadaire de la profession
pour les kinésithérapeutes

Brèves

Sophie Conrard
Kiné actualité n° 1496 - 05/07/2017

Stationnement gratuit
À Villeurbanne, c’est gagné !
Après de longues négociations, les professionnels de santé de Villeurbanne (69) ont obtenu de la mairie le droit de stationner gratuitement pendant 1h30 d’affilée lors de leurs visites à domicile. Une délégation fournie était chargée de porter cette revendication, forte de représentants de toutes les URPS (sauf celle des médecins) et des syndicats de sages-femmes, infirmiers, médecins généralistes et spécialistes, orthophonistes et orthoptistes, et bien sûr des kinésithérapeutes avec la FFMKR 69. Voilà qui donnera sans doute des idées à la mairie de Lyon, avec laquelle des discussions similaires sont en cours.

À l’Assemblée nationale
Les premiers pas de Carole Bureau-Bonnard
Carole Bureau-Bonnard (LREM), masseur-kinésithérapeute libérale, a été élue pour la première fois députée. Elle a fait ses premiers pas à l’Assemblée le 27 juin. Elle souhaite porter en priorité un dossier : le développement des solutions de répit pour les aidants. Elle entend aussi défendre le développement de centres d’accueil pour enfants handicapés, polyhandicapés ou autistes, et améliorer la prise en charge de la fibromyalgie.
Elle exerce avec deux confrères dans un cabinet à Noyon (Oise) mais a diminué son activité pendant la campagne. Aujourd’hui à la recherche d’un remplaçant, elle espère toutefois pouvoir “garder deux demi-journées le lundi matin et vendredi après-midi” pour continuer à exercer.
Première adjointe au maire de Noyon depuis 2008 et vice-présidente de la communauté de communes du pays noyonnais, elle a souhaité rejoindre le parti d’Emmanuel Macron car “c’est un mouvement où on se pose la question du pluralisme, où on accueille toutes les bonnes idées et où on défend la démocratie participative”. Elle a aussi été attirée par la personnalité d’Emmanuel Macron, “quelqu’un de jeune” porteur d’un “espoir sur un changement”. (APMnews)

Don d’organes
Elle va ramer avec son kiné
Alexandra Caldas, qui souffre de la mucoviscidose depuis sa naissance, va rallier Tahiti (où elle vit) à Moorea à la rame. Elle s’élancera le 5 août, accompagnée de Matthieu, son ancien kinésithérapeute devenu un ami, pour cette traversée de 17 km. Un défi soutenu par l’association Grégory Lemarchal, dont l’objectif est de montrer qu’on peut dépasser sa maladie et de faire connaître l’importance du don d’organes.

Le chiffre
1 949 €
C’est le tarif médian d’une chambre en Ehpad en 2016.

Le sport après un cancer
Succès du “Raid Rose & Blue”
Pour marquer son 20e anniversaire, la section tourangelle de l’association SOS Kiné a organisé un raid à l’attention des patients atteints d’un cancer qui ont besoin de pratiquer une activité physique (entre autres) pour se reconstruire. Sur une journée, des équipes de trois personnes comprenant au moins une ayant été touchée par le cancer disputent une série d’épreuves : canoë, tir à la sarbacane, marche nordique et tir à l’arc. Cette première édition ayant remporté un franc succès, SOS Kiné a décidé de proposer en 2018 une épreuve de dimension nationale.

© XavierMarchant/Istockphoto
© D.R.
© klim2011/Istockphoto

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Loi Rist : des avancées pour la profession

Sophie Conrard - 15 avril 2021

Découlant du Ségur de la santé, la loi Rist, du nom de la députée LREM qui l'a portée, Stéphanie Rist (Loiret), a été votée hier, le 14 avril. Si elle manque globalement...