L’hebdomadaire de la profession
pour les kinésithérapeutes

Gestion des risques : Avec I.Control, formez-vous aux "précautions standard" en jouant

Jean-Pierre Gruest
- 20 août 2018

Dans le domaine de la santé, certaines précautions sont universelles, à l'instar du lavage des mains : ce sont les "précautions standard" qui évitent la transmission des agents infectieux lors des soins. Pourtant, malgré les efforts répétés des pouvoirs publics, avec par exemple la Semaine de la sécurité des patients, force est de constater que, trop souvent encore, les professionnels de santé font preuve de méconnaissance, voire de négligence pour prévenir les infections liées aux soins (IAS). Ce qui explique en partie pourquoi, selon la dernière enquête nationale de prévalence des infections nosocomiales de l'agence Santé publique France, 5 % des patients hospitalisés entre 2012 et 2017 ont été infectés, le plus souvent par une entérobactérie, dont l'Escherichia coli (un quart des infections) et le staphylocoque doré.

C'est pourquoi l'agence Santé Publique France a été chargée, dans le cadre de ses missions de veille, surveillance, alerte et prévention, de renforcer les outils d'évaluation, de formation et de prévention des IAS. La première initiative de cette nouvelle mission a été le lancement fin juin d'un jeu sérieux baptisé I.Control. Porté avec le centre d'appui pour la prévention des infections associées aux soins (Cpias) Nouvelle-Aquitaine, celui des îles de Guadeloupe et l'ARS Nouvelle-Aquitaine, ce nouvel outil a pour objectif d'"améliorer les connaissances en matière de précautions standard des professionnels de santé et des patients mais également promouvoir les bonnes pratiques, le tout de de façon ludique".

Pour l'utiliser, rien de plus simple : il vous suffit de vous inscrire sur la plateforme de jeu et au module I.Control pour pouvoir jouer en ligne, ou de télécharger la version PC pour en profiter hors ligne. Avant de vous aventurer dans un univers graphiquement très inspiré par la Guerre des étoiles, il vous est demandé de choisir entre un avatar "patient" ou "médecin", l'objectif in fine étant de devenir "le maître des précautions standards". Une fois votre personnage sélectionné, vous êtes invité à évoluer dans 3 univers du parcours de soins : établissement de santé, médico-social, libéral, après un passage en "salle d'entraînement" où vous sont posées plusieurs questions portant sur 4 thématiques : hygiène des mains, hygiène respiratoire, risques d'expositions aux produits biologiques et tenue vestimentaire et matériel.

Dans chacun des univers, vous êtes confronté à différentes situations cliniques pour laquelle il vous faut identifier la bonne attitude afin de pouvoir progresser dans le jeu. Exemple : "Vous voilà marié depuis peu et vos collègues vous demandent déjà d'enlever votre alliance pour le travail. Que leur dites-vous ?" 3 réponses vous sont proposées : 1/Comme vous vous frictionnez les mains, vous ne voyez pas où est le problème. 2/ Vous l'enlevez sans broncher et la laissez au vestiaire ou la portez sur un collier pendant le service. 3/ Vous avez choisi exprès une alliance lisse donc vous pouvez la garder. La bonne réponse est la 2 car, comme vous l'explique I.Control, "les bijoux offrent des niches pour les micro-organismes que vous rencontrez via vos contacts avec vos patients. Les bactéries fabriquent sur les parois de vos bijoux une couche collante microscopique : le biofilm. Les bijoux sont ainsi des réservoirs permettant aux micro-organismes de vous contaminer ou de contaminer vos patients". Conclusion : "Quand on soigne, c'est 0 bijoux !"

Chaque bonne réponse rapporte des points qui permettent de gravir les différents niveaux (apprenti, confirmé, expert) jusqu'à l'obtention du passeport de compétence associé à l'univers choisi, 'idée étant d'avoir les 3 passeports pour devenir "le maître des précautions standards", avec un diplôme nominatif à la clé. À noter que les concepteurs du jeu ont eu la bonne idée de rassembler toutes les précautions standards, "pour tout soin et pour tout patient, pour se protéger et protéger les autres" sous format PDF, pour encourager la diffusion des bonnes pratiques.

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Le document de traçabilité du DPC enfin disponible

Jean-Pierre Gruest - 17/07/2020

Attendu de longue date, son lancement ayant été maintes fois repoussé, le document de traçabilité développé par l'Agence nationale du DPC a été officiellement déployé...