L’hebdomadaire de la profession
pour les kinésithérapeutes

Ouverture d’un nouvel IFMK à Nevers en septembre

Alexandra Picard
- 10 mai 2019

Un nouvel IFMK ouvrira ses portes à Nevers (Bourgogne Franche-Comté) en septembre prochain. Il accueillera une première promotion de 25 étudiants. Cécile Huiban, déjà directrice de l’Institut de formation en ergothérapie, prendra les rênes de cette école qui intègrera physiquement l’IFPM, où se dérouleront les cours.

À l’origine de ce projet, Jean-Clément Biard, le président de l’Institut de formation paramédicale (IFPM), qui offre ainsi un 2e IFMK à la région Bourgogne Franche-Comté.

Le recrutement se fera via une Paces (première année commune aux études de médecine) effectuée à l’Université des Sciences de santé de Dijon. "Dans quelques semaines, le président de l’IFMP signera une convention tripartie entre l’IFMK, la région et l’université de Dijon, qui donnera officiellement naissance à cet institut privé", révèle le Journal du Centre dans un article publié le 7 mai.

Autre information du JDC : "Les étudiants qui s’engageront à l’issue de leur cursus à travailler dans des établissements qui sont à la recherche de masseurs-kinésithérapeutes comme bon nombre d'hôpitaux de la région Bourgogne Franche-Comté ou d'autres comme le centre de rééducation fonctionnelle à Cosne-sur-Loire (Pasori) pourront suivre leur formation gratuitement."

En septembre 2020, 5 places supplémentaires devraient être attribuées à l’école.

Une réponse de proximité dans un désert médical
La future directrice, Cécile Huiban, précise dans les colonnes du JDC que l'ouverture de cet IFMK "est une opportunité pour la région et pour la ville, puisque cela développe l’enseignement de proximité dans un désert médical qui est alarmant et connu". Jean-Clément Biard, qui planche sur ce dossier depuis quelques années, précisait de son côté le 20 novembre 2017 que "cette création permettrait de ne plus voir partir les étudiants pour l’Espagne faute de possibilités en France".

En parallèle de la création de l’IFMK, le directeur de l’IFPM a aussi annoncé "l’installation en septembre d’un laboratoire d’analyse du mouvement, dont le directeur de recherche sera Nicolas Houel, actuellement PhD à l’UFR Staps de l’université de Reims. Un laboratoire qui prendra également place sur le site Cobalt de l’IFPM. Pour compléter les équipes du laboratoire, l’IFMP lance un appel à candidature pour trouver 3 doctorants (qui seront rémunérés par l’université de Reims) et un deuxième maître de conférence". À bon entendeur !

© lucentius/Istock/Getty images Plus

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Loi de santé : ouverture des débats en commission

Jean-Pierre Gruest - 14 mars 2019

La commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale a entamé avant-hier, le 12 mars, l'examen du projet de loi relatif à l'organisation et à la transformation du système de santé, sur lequel...