L’hebdomadaire de la profession
pour les kinésithérapeutes

Étudiants paramédicaux : les indemnités de stage revalorisées depuis le 1er janvier

Sophie Conrard
- 4 janvier 2021

Les indemnités hebdomadaires de stage pour les étudiants en soins infirmiers (ESI), en ergothérapie, en manipulation d'électroradiologie médicale et en masso-kinésithérapie ont été revalorisées à compter du 1er janvier 2021.

Elles sont également harmonisées puisque les étudiants de ces 4 formations toucheront la même indemnité hebdomadaire, quelle que soit l'année d'étude. Ces valorisations avaient été prévues dans le cadre du Ségur de la santé.

En pratique, en 1re année, l'indemnité sera de 36€. Cela représente une augmentation de 8€ pour les ESI, de 13€ pour les étudiants ergothérapeutes et les étudiants en manipulation d'électroradiologie médicale et de 6€ pour les étudiants en masso-kinésithérapie.

En 2e année, l'indemnité sera de 46€, soit +8€ pour les ESI, +16€ pour les étudiants ergothérapeutes, les étudiants en manipulation d'électroradiologie médicale et les étudiants en masso-kinésithérapie.

L'indemnité sera enfin de 60€ en 3e année (de même qu'en 4e année pour les étudiants en masso-kinésithérapie uniquement). Cela représente +10€ pour les ESI, +20€ pour les étudiants des autres formations.

En outre, pour les étudiants de ces 4 formations, le remboursement des frais de déplacement et le versement des indemnités de stage seront désormais effectués à l’issue de chaque mois de stage et au plus tard dans le mois suivant la fin du stage.

Réactions mitigées

Sur son compte Twitter, Bleuenn Laot, présidente de la Fédération nationale des ESI (Fnesi), notait le 17 décembre que "5 mois après les accords Ségur, un arrêté sort enfin pour augmenter de 20 centimes par heure les ESI en stage. Est-ce que ça suffira à bannir la précarité étudiante ?".

Sur Twitter également, le président de la Fédération nationale des étudiants en kinésithérapie (Fnek), Adam Diouri, s'est dit "partagé entre avancée et désolation". Lara Gendron, vice-présidente de la Fnek, explique dans plusieurs publications sur le réseau social que sa fédération se "réjouit qu'une des seules mesures du Ségur de la santé qui concerne les étudiants en masso-kinésithérapie ait enfin un texte. C'est une victoire pour les étudiants paramédicaux qui cheminent vers la décence concernant leurs indemnités de stage avec 1,02€ de l'heure en 1re année à 1,71€ de l'heure en 3e et 4e année". Mais la Fnek déplore "la scission encore une fois imposée par le ministère de la Santé entre les filières paramédicales et les filières MMOP (médecine, maïeutique, odontologie et pharmacie)". En effet, les rémunérations des externes et internes ont été revalorisées en septembre, alors que les étudiants paramédicaux "n'ont droit qu'à une application le 1er janvier 2021. Tout un semestre en moins, et pour quelle raison ?", s'interroge Lara Gendron.

La Fnek a posé la question à la Direction générale de l'offre de soins (DGOS) et au ministère "qui n'ont pas été capables de nous répondre". Pour elle, "les étudiants paramédicaux sont encore une fois différenciés et dévalorisés par rapport aux étudiants MMOP".

© MarianVejcik

Commentaires :

Déposer un avis (vous devez être connecté) Soumettre
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...